Coupe d’Afrique des nations de football. Pour la Coupe d’Afrique 2016, les Vertes ne se qualifient pas. Au Mexique, lors de la Coupe du monde 1986, les Algériens ne franchissent pas non plus le premier tour dans un groupe composé de l’Irlande du Nord (match nul 1-1), le Brésil (défaite 1-0) et l’Espagne (défaite 3-0). Le seul buteur de la compétition est Djamel Zidane. En 1984, elle prend la troisième place lors de la CAN 1984. Lors de la CAN 1986, maillot senegal elle repart avec deux défaites et un match nul et est éliminée au premier tour. Le même jour, l’universitaire et analyste politique Abdelali Rezaguiest est interpellé avant d’être relâché quelques heures plus tard. En finale, dans le même stade devant 100 000 personnes contre le Nigeria, Chérif Oudjani, marque le but de la victoire et permet à l’Algérie, de prendre sa revanche de la finale perdue 10 ans plus tôt contre le même adversaire et surtout de décrocher, le titre de champion d’Afrique pour la première fois de son histoire. Lors de la CAN 2004, elle s’incline en quarts de finale contre le Maroc (3-1) après prolongation (but d’Abdelmalek Cherrad). Elle termine ex æquo avec la Zambie qui s’incline en quarts contre l’Afrique du Sud (1-2). Elle ne participe pas aux éditions 1998 et 2002 de la Coupe du monde.

En 2000, elle termine deuxième mais s’incline en quarts contre le Cameroun (1-2). En 2002, elle termine dernière du groupe. Cette désignation peut prendre plusieurs formes, elle peut notamment faire suite à une prestation distincte d’un acteur de la scène politique, en l’occurrence un ministre ou un juge par exemple, le Roi le récompense en le nommant conseiller personnel dans son cabinet. Mais la seconde partie de saison virera au chaos : alors que durant la première partie de saison, le club fit des matchs à l’extérieur son cheval de bataille (six victoires, trois nuls, une défaite), ce fut tout l’inverse dans la seconde partie de la saison (quatre nuls, cinq défaites). En 1990, l’Algérie accueille la CAN 1990. Dans le groupe A, elle termine première en battant respectivement le Nigeria (5-1, doublés de Djamel Menad et de Rabah Madjer, but de Djamel Amani), la Côte d’Ivoire (3-0, buts de Djamel Menad, Tahar Cherif El Ouazzani et de Chérif Oudjani) et l’Égypte (2-0, buts de Amani et de Moussa Saïb).

En éliminatoires de la coupe du monde 1986, elle bat l’équipe de Guinée et celle du Nigeria mais cale en fin de parcours contre l’Algérie, encaissant sept buts en deux matchs qui mettent fin à la courte carrière internationale du gardien de but Sahbi Sebaï. Elle échoue en qualification pour la Coupe du monde 1994 aux États-Unis au profit du Nigeria. Le match RFA – Autriche, surnommé le « match de la honte » doit donc décider du sort des Algériens, en effet seule une courte victoire des Allemands peut qualifier les deux pays européens, aux dépens de l’Algérie. Par la suite, l’Algérie ne parvient pas à se qualifier pour les autres Coupes du monde, une traversée du désert qui a duré vingt-quatre ans. L’Algérie ne se qualifie pas lors de la CAN ni de la Coupe du monde 2006, terminant avant-dernière du groupe. Ce sera lors de la rencontre amicale entre l’Algérie et le club anglais: Sheffield United, jouée à Oran et remportée sur le score de 3-1, que les supporters algériens scanderont pour la première fois ce qui devient le slogan de l’équipe d’Algérie de football, le One, two, three, viva l’Algérie ! 2 buts à 0. C’est la première fois que le Maroc obtient une victoire en Côte d’Ivoire dans l’histoire des confrontations entre les deux nations.

CAN 1980, et l’Algérie à se qualifier pour une Coupe du monde 1982 pour la première fois. Jeux olympiques dès sa première participation aux éliminatoires. Aux Jeux panarabes de 1985 organisés par le Maroc, l’équipe remporte deux victoires et fait match nul contre le pays organisateur, ne se qualifiant pas au second tour à cause de sa moyenne de buts inférieure à celle du Maroc. Elle repart avec une défaite contre la Côte d’Ivoire (0-3) et un match nul contre le Congo (1-1, but de Nacer Bouiche). Elle fait ensuite un match nul (1-1) face au Congo lors de son second match amical. En 1991, elle remporte la Coupe Afro-asiatique des Nations. Fort d’un titre de champion d’Afrique, l’équipe d’Algérie ne réussit pourtant pas à se qualifier pour la Coupe du monde 1990 en Italie. Kicker Sportmagazin s’est refusé à évaluer le match ou les joueurs : Nous ne pouvons pas donner d’étoiles à aucun participant, car il n’y a pas eu de match de foot à Gijón.

Leave a Reply

Your email address will not be published.